Le trading des cfd

CFD ?

CFD – Contract For Difference ou le contrat pour la différence est un produit financier dérivé qui bénéficie d’un effet de levier appliqué aux devises, aux Matières Premières, aux actions et aux indices.

Le fort effet de levier est un atout important qui permet un rendement supérieur face à des variations de prix faible ou des apports minimum de capital, comparé à des actifs sans effet de levier.  De la même manière, l’effet contraire aussi se voit amplifié.

Les transactions avec les contrats CFD permettent d’acheter ou de vendre un volume déterminé de devises, de Matières Premières ou d’actions, sans disposer de la valeur totale du contrat ; il suffit d’une assurance appelée dépôt, qui garantit l’ajustement de la transaction au cas où la variation des cotations des actifs est négative.

Les contrats CFD sont hautement standardisés et leur achat et vente sont soumis à des régulations particulières. L’unité de transaction pour le CFD est le contrat, équivalent à l’achat ou à la vente de 100.000 unités d’une devise en contre partie d’une autre. Dans le cas des CFD sur les matières premières, sur les actions et sur les indices, l’importance du contrat dépend des caractéristiques spécifiées pour chaque contrat.

Des transactions d’une valeur supérieure ou inférieure à la valeur d’un contrat peuvent être réalisées en achetant ou en vendant un multiple du contrat. Par exemple, pour acheter 150 mille euros en dollars, il faut exécuter une transaction d’achat d’un contrat et demi d’EUR/USD. Il est aussi possible d’investir dans 0.1 ou 0.5 contrat par exemple. Ceci permet un investissement minimal de 150 euros – valeur du dépôt nécessaire pour 0.1 contrat en EUR/USD – et offre un accès au marché à partir de volumes réduits.

Les transactions avec des CFD bénéficient d’un fort effet de levier, et permettent l’exécution de transactions jusqu'à 100 fois supérieures à la valeur du capital présent sur le compte de l’investisseur.  Pour acheter les 150 milles euros de l’exemple précédent, il suffit d’avoir sur son compte d’investissement 1 500 euros seulement.

L’achat de 1.5 contrats équivalents à 150 milles euros ne signifie pas que l’investisseur possède réellement cette somme et peut la retirer de son compte d’investissement. La liquidation des contrats pour la différence des taux de change s’effectue seulement et uniquement en comparant les taux de change à l’ouverture et à la clôture d’une position donnée.

L’achat de 1.5 contrats implique que les bénéfices ou les pertes obtenus en fonction des variations des taux de changes seront calculés par rapport à 150 milles euros et non par rapport à 1 500 euros. Lors d’une hausse /baisse du taux de change EUR/USD, cet effet de levier a pour conséquence un bénéfice / une perte cent fois plus grand(e) qu’une transaction d’achat réelle de 1 500 euros.


Investir au mieux sur les cfd

Attention

Un des facteurs les plus importants qui conditionne le succès sur le marché des CFD est la préparation psychologique de l’investisseur pour assumer les risques et savoir prendre des décisions d’investissements en situations d’incertitude. L’investisseur, tout comme le reste des participants du marché des dérivés de gré à gré, devrait avoir une pensée sélective, accepter un niveau possible de pertes et supporter la pression du marché.

Avoir une pensée sélective implique la capacité de pouvoir séparer ses propres analyses et pronostics de la réalité que montrent les positions sur le marché. Analyser le marché du point de vue d’une position ouverte sur le marché est appelé « wishful thinking » en anglais et n’a rien à voir avec la situation actuelle du marché. Il arrive fréquemment que les investisseurs obtiennent de très bons résultats avec des positions virtuelles, tandis que les résultats obtenus avec des opérations réelles soient moins importants car il leur est plus difficile de garder la même rationalité qu’auparavant.

Le deuxième problème le plus fréquent est le manque de prédisposition à accepter un certain niveau de pertes. Les clients qui clôturent les positions sont satisfaits avec des bénéfices relativement faibles, tandis que lorsque la position provoque des pertes, il leur est difficile de la clôturer. Ils espèrent que, bientôt, la situation du marché changera en leur avantage. Malheureusement, souvent celle-ci change au désavantage de l’investisseur et les pertes augmentent, atteignant leur niveau le plus élevé lors de la clôture de la position. Cette situation peut être évitée si la position est clôturée avant, réduisant ainsi substantiellement le niveau des pertes.  Cependant, dans la mise en pratique, la psychologie de l’investisseur l’oblige à créer un résultat positif de la transaction, fait qui souvent finit par se retourner contre lui et entraîne des pertes.